BeHRA

Créé en 1980, le BeHRA (Belgian Heart Rhythm Association) est un groupe de travail de la Société Belge de Cardiologie rassemblant les cardiologues belges spécialisés dans la prise en charge des troubles du rythme cardiaque.

Ses principales missions sont la promotion de l’étude et du développement de la stimulation cardiaque, de l’électrophysiologie et de la rythmologie cardiaque au sens le plus large, par l’organisation de réunions scientifiques, l’échange d’informations et le soutien de la recherche fondamentale et clinique.

Le BeHRA est une association sans but lucratif composée de membres effectifs (formant le Nucleus) et de membres associés.

Les membres effectifs sont des cardiologues qui ont une compétence particulière en rythmologie. Ils participent activement aux différents projets élaborés au sein du BeHRA et dont le but est d’améliorer la qualité de la prise en charge des patients souffrant d’arythmies cardiaques. Ils se doivent d’assister régulièrement aux réunions du Nucleus, de se conformer aux règles de bonne pratique et de participer aux bases de données élaborées par le BeHRA.

Les membres associés, quant à eux, peuvent être cardiologues, médecins ou chirurgiens, mais aussi ingénieurs, techniciens ou infirmiers diplômés dont les activités professionnelles sont partiellement ou totalement relatives aux troubles du rythme cardiaque. Ils ne participent pas à la gestion quotidienne de l’association ni à l’Assemblée Générale. Leur rôle est donc essentiellement un soutien aux objectifs du BeHRA.

La gestion quotidienne est assurée par le Conseil d’Administration ou Nucleus Restreint qui est constitué de 6 membres effectifs élus: le Président, le Vice-Président (tous deux devant obligatoirement être de régime linguistique différent), un secrétaire francophone, un secrétaire néerlandophone, un trésorier et le dernier président ayant fait fonction (également dénommé « Past-Président »).

Le texte coordonné des statuts au 1er avril 2009 précise les rôles de chacun des membres du BeHRA. Pour la modification des statuts en 2009, cliquez ici.