À quoi ressemble un DAI ?

C’est un petit appareil qui mesure environ 5 x 5 x 1 cm et pèse moins de 100 grammes. Il contient de la microélectronique, une pile et un condensateur. Son enveloppe est en titane, un matériel inoffensif bien toléré par le corps. Sur le DAI, il y a plusieurs connecteurs pour fixer une ou plusieurs électrodes qui sont des fils électriques introduits jusqu’au cœur à travers le système veineux.

Le DAI est implanté sous la peau, le plus souvent au niveau de la région thoracique sous la clavicule gauche. Dans certains cas, le DAI est posé sous la clavicule droite et, parfois, au niveau de la paroi abdominale. L’opération n’est pas lourde pour le patient cardiaque car une anesthésie légère est suffisante. La plupart du temps, on peut déjà quitter l’hôpital après quelques jours.

La pile contient une énergie non renouvelable et doit être changée quand sa tension diminue, environ tous les 5 à 6 ans. Ce laps de temps peut néanmoins varier en fonction du type de DAI et de la consommation de la pile. Comme les électrodes restent en place, le changement de la pile ne constitue qu’une petite intervention.