À quoi servent les contrôles de DAI ?

Le DAI travaille de façon autonome mais le cardiologue peut régler l’appareil et lire les données avec un programmateur. Lors du contrôle, le cardiologue vérifie la survenue de troubles du rythme cardiaques éventuels et les traitements qui ont été délivrés, le bon fonctionnement du système et des électrodes, l’absence de signaux d’interférence éventuels et l’influence des médicaments sur le système. Si la tension de la pile diminue ou si le temps nécessaire au DAI pour charger ses condensateurs s’allonge trop, un remplacement du boîtier est conseillé.

Après l’implantation comme lors des contrôles en consultation, c’est l’état individuel du patient qui détermine comment le cardiologue règle le DAI, toujours dans un souci de confort et de sécurité maximum.

Le patient reçoit également une petite carte avec la marque du DAI, le numéro de série, le nom du cardiologue et de l’hôpital. Il est conseillé de toujours porter cette petite carte dans son portefeuille afin que des témoins puissent savoir en cas de perte de connaissance qu’on est porteur d’un DAI et qu’un contact éventuel avec l’hôpital peut toujours être pris.

Parfois, le DAI peut émettre des sons aigus, du type d’une sirène d’ambulance. Cela peut indiquer un épuisement de la pile et il faut alors prendre contact avec son cardiologue.