Comment pose-t-on le diagnostic d’une fibrillation auriculaire?

L’électrocardiogramme (ECG) est l’examen le plus simple et le plus efficace, mais il ne constitue qu’une mesure instantanée de l’activité cardiaque sur le plan électrique. Puisque l’on sait que la fibrillation auriculaire ne se manifeste parfois que de manière intermittente, il est donc utile d’apprendre à évaluer vous-même votre rythme cardiaque en prenant votre pouls au niveau du poignet.