Comment soigne-t-on un patient atteint de fibrillation auriculaire ?

La prise en charge initiale d’un patient atteint de fibrillation auriculaire comporte 2 axes principaux.

D’une part, il est fondamental de prévenir les risques de thrombose ou d’AVC et, pour cela, de fluidifier le sang des patients souffrant de FA. Pour chaque patient, il faut ainsi évaluer le bénéfice d’une fluidification du sang par rapport au risque de provoquer un saignement. Le traitement standard est à base d’antagonistes de la vitamine K (une vitamine nécessaire à la fabrication des facteurs de coagulation dans l’organisme), mais il peut s’avérer compliqué à mettre en place et à surveiller. Actuellement, de nouveaux médicaments, plus sûrs et probablement plus aisés d’utilisation, arrivent néanmoins sur le marché.

D’autre part, il est indispensable d’éviter l’emballement trop rapide du cœur et de trouver les médicaments les plus adéquats afin de contrôler la fréquence cardiaque.

Lorsque le traitement médicamenteux n’a pas l’effet désiré et ne permet  pas de contrôler les accès de FA, il peut alors parfois être indiqué d’engager une procédure d’ablation par radiofréquence.